J'en perds le nord

J'en perds le nord


2015


Installation

Bois, PVC, trétaux, tiges filetées, rotring

J’en perds le nord est un élément sculptural un peu énigmatique. Long tube de bois posé sur deux tréteaux au sein duquel se trouve placée une série de dessins sur PVC transparent représentant des portraits de différentes personnes (habitants et visiteurs) rencontrées lors de ma résidence à la cité de la Castellane, quartier sensible de Marseille. Les portraits dessinés se trouvent aux limites de la perception de par l’inaccessibilité créée par le dispositif mis en place. En regardant par les extrémités, les portraits tracés se superposent aux autres par transparence, les lignes s’entrecroisent. Par les puits de lumière, ils restent subtilement perceptibles individuellement. Cette installation propose une interprétation du rapport de l’individu dans le collectif. Le dispositif qui se décompose en trois morceaux de 1 mètre chacun, est assemblé et scellé par des écrous sur tige filetées. Ces systèmes de connexions ou de liaisons de ces éléments se trouvent aussi aux extrémités et suggèrent une possible continuité, (voire une infinité ?). Ces éléments sont attachés comme les rames d’un wagon qui renferme ses passagers et qui peut être conduit dans les deux sens.




Copyrigths © Wendy Vachal 2019 tous droits réservés